lundi 16 juillet 2018

Prix HSBC pour la Photographie, Mougins

3ème étape de l’itinérance 2018 
Lauréats 2018 Prix HSBC pour la Photographie

Antoine  Bruy & Petros Efstathiadis
Prix Joy Henderiks : Olivia Gay

Exposition : 20 juillet au 16 septembre 2018 à Mougins
Vernissage : vendredi 20 juillet à 19h


Copyright Antoine Bruy


"Le sujet d’Antoine Bruy, géographiquement circonscrit à des territoires donnés, est traité avec la rigueur du genre. Portraits et paysages viennent raconter ensemble, d’une même voix, comment, sur ces bouts de terre, l’homme a mêlé artefacts et éléments naturels pour tisser cette matière étrangement homogène."
Raphaëlle Stopin


Copyright Petros Efstathiadis

"Le travail de Petros Efstathiadis ressort de cette pratique de la mise en scène. Elle est chez lui insolite de prime abord, drôle parfois ensuite, tragi-comique éventuellement, et très certainement toujours enivrante d’inventivité visuelle. […] Il s’adresse à nous depuis là où il a grandi : le nord de la Grèce, près de la Macédoine."
Raphaëlle Stopin


vendredi 13 juillet 2018

Subodh Gupta à la Monnaie de Paris

Le 11 Conti-Monnaie de Paris présente l’exposition « Adda/ Rendez-vous », la première rétrospective en France de l’artiste contemporain de renommée internationale Subodh Gupta, peintre qui s’intéresse à toutes autres formes artistiques telles que la performance, la vidéo, la photographie, la sculpture ou les installations.


La force plastique des sculptures de Subodh Gupta lui a permis de se forger une place de tout premier plan sur la scène internationale. Il pense chacune de ses oeuvres comme une accumulation. Son histoire personnelle vient s’ajouter à celle de l’Inde où il vit, celle des pays nombreux où il voyage, mais aussi celle du monde qui l’entoure et sur lequel il porte un regard critique, souvent politique.

Son oeuvre récente va jusqu’à évoquer l’histoire de la spiritualité et du cosmos.





Du plus petit au plus grand des objets, un arbre monumental en métal planté sur les pavés de la Cour d’Honneur et de la cuisine à l’univers, l’artiste nous propose un voyage à la fois visuel et sonore où les cinq sens sont convoqués.




Depuis les années 1990, l’acier inoxydable reste son matériau de prédilection, car c’est celui de la vaisselle présente dans tous les foyers indiens, cette vaisselle rutilante apparue dans les années 70 devenue symbole de prospérité pour la classe moyenne. Des objets que sa famille n’avait pas la possibilité d’acquérir et qui sont restés pour lui le symbole d’un paradoxe. Cette tension entre le contenant et le contenu sert de métaphore à une interrogation sur les oubliés de la société de consommation, sur les exilés économiques qui doivent se contenter des miettes d’un repas dont ils sont exclus.


La vaisselle c’est aussi le moyen d’évoquer le repas comme un lieu de rencontre essentiel de l’humanité et un moment de civilisation par excellence : ce « rendez-vous » qui a donné son titre à l’exposition.

Six stations :
Le langage du commun
Dieu insatiable
Cher is always cinema
Les dieux sont dans la cuisine
Voyage et exil
Corps céleste


L’exposition se poursuit dans les cours et dans le Musée.



Adda, œuvre qui a donné son titre à l’exposition, symbolise la place publique, où l’on peut se donner rendez-vous pour converser, débattre ou prendre des décisions. Dans le musée, plusieurs oeuvres de l’artiste sont présentées et entrent en résonance avec une exposition dossier « Un rêve d’ailleurs » qui déploie les collections de médailles de la Monnaie de Paris autour du thème de l’Inde.

Exposition du 13 avril au 26 août 2018
11 Quai de Conti - 75006 - Paris

Célia Mores (membre de l’UMAM)



mardi 3 juillet 2018

"Inspirantes Inspiratrices - Passions Croisées" au Musée Bonnard, Le Cannet

Vernissage : vendredi 13 juillet à 19h
Exposition : 7 juillet au 4 novembre 2018



« Le charme d’une femme peut révéler beaucoup de choses à un artiste sur son art. »
Pierre Bonnard, non daté

Le musée Bonnard a choisi cet été de mettre en exergue la place parfois mystérieuse de ces femmes, dans tous les cas, exceptionnelles. Cette exposition intitulée Inspirantes inspiratrices, dont le fil conducteur est tissé par Marthe, Misia, Lola, Gala, Lydia, Lucy, Jeanne et bien d’autres s’inscrit dans l’espace-temps des années 1870 à 1960.

Il s’agit de revisiter l’impact et la posture des femmes d’artistes dans l’œuvre de leur mari ou de leur maître. Ainsi de Toulouse-Lautrec à Picasso en passant par Bonnard, Matisse, ou Chagall, un éclairage particulier sera porté sur ces femmes qui n’ont pas fait que partager leur vie.


Henri Lebasque, Nono à l'aquarelle Saint Tropez

Certaines furent leurs femmes ou leurs maîtresses et parfois simplement leurs modèles, mais toutes, par ce qui émane d’elles, ce qu’elles pensent ou ce qu’elles sont, ont marqué d’une grâce particulière leur présence dans les créations qui naissaient sous leurs yeux.

Ainsi, une quinzaine d’artistes dont les œuvres proviennent de grandes collections françaises et étrangères, s’est montrée particulièrement sensible et inspirée par cet alter ego que ces femmes deviennent parfois.

Le parcours s’inscrit sur la totalité des espaces d’exposition du musée et est réparti en trois univers propres à leurs époques.

http://museebonnard.fr/


Musée Bonnard
16 boulevard Sadi Carnot
06110 LE CANNET
Côte d'Azur - FRANCE
+33 (0)4.93.94.06.06




"ORS d'Asie" au Musée Départemenatal des Arts Asiatiques, Nice

Vernissage : le jeudi 12 juillet à 18h
Exposition : 9 juillet au 25 novembre 2018



MUSÉE DES ARTS ASIATIQUES,
405 PROMENADE DES ANGLAIS NICE