dimanche 23 juin 2019

UMAM rend hommage à Renoir au Château-Musée Grimaldi, Cagnes sur Mer

Vernissage : vendredi 28 juin à 18h30
Exposition : du 29 juin au 11 novembre 2019


L’UMAM, Renoir et les artistes d’aujourd’hui

On pourrait s’étonner d’un lien entre Pierre-Auguste Renoir et l’Union Méditerranéenne pour l’Art Moderne. S’étonner encore plus quand on voit l’UMAM faire appel à des artistes contemporains pour célébrer le centenaire de sa disparition. Mais quand Renoir habitait le domaine des Collettes, nombreux sont ses amis qui venaient lui rendre visite et parmi eux Henri Matisse et Pierre Bonnard, les parrains fondateurs de l’UMAM à Nice. Il y en a eu d’autres : Picasso, Monet, Dufy, Maillol… Aux Collettes on rencontrait également le marchand Ambroise Vollard, celui qui fit connaître Matisse. Pourtant Renoir se tord de douleur avec ses doigts déformés et Matisse lui dit « Arrêtez, vous n’en pouvez plus ! » Renoir reprend son pinceau et dit : « La douleur passe, Matisse, la beauté demeure. »
Il est peut-être iconoclaste de demander à seize artistes contemporains de créer dans le cadre d’un hommage à un artiste disparu depuis cent ans. Mais sur sa longue carrière, parsemée de succès et de désespoirs, Renoir changera d’intentions, se remettra en question comme les artistes d'aujourd'hui. Renoir va peindre entre 4.000 et 6.000 tableaux, il en détruira beaucoup. Une des oeuvres présentées dans cette exposition montre « Esmeralda » qu’il brûla en 1864 dans sa cheminée. Elle va être évoquée au travers d’une vidéo.
Renoir va également peindre des céramiques, des éventails, des étendards de missionnaires… A treize ans il entrait dans un atelier pour aider sa famille. Un destin très différent de celui d’un artiste d’aujourd’hui ? Pas vraiment.
Renoir fut rejeté par les critiques pendant plus de vingt ans. Il fut même traité de peintre pour dames. Il fallait vivre. Mais en abandonnant le plein air, en retournant vers le classicisme de l’atelier, il va inspirer Picasso, Matisse, Bonnard…
Ceux qui sont présentés durant tout l'été sur les cimaises du château-musée de Cagnes-sur-Mer s’inspirent eux-aussi du maître disparu il y a cent ans.
Si j'ai fait le choix de ceux qui sont exposés aujourd'hui, c'est parce que je savais trouver dans leur travail la modernité et la qualité nécessaires afin de ne pas trahir le maître.
De la peinture à la photographie, en passant par la vidéo, le dessin et l'installation, toutes les facettes de l'art contemporain sont présentes. Ils se sont tous inspirés d'une oeuvre spécifique de Renoir.
Cet hommage à Renoir, au château-musée Grimaldi, est une évidence.

Simone Dibo-Cohen
Présidente de l’UMAM
Commissaire de l’exposition








Aucun commentaire:

Publier un commentaire