lundi 19 mai 2014

Biennale 2014 de l'UMAM : Héléna Krajewicz et Rob Rowlands

Héléna Krajewicz et Rob Rowlands travaillent en duo. Ils aiment jouer avec les lieux, l’espace, et les matériaux. Si leurs installations in situ sont souvent aériennes, poétiques, symboliques, elles sont néanmoins motivées par les enjeux de notre époque, humanistes, écologiques. Dans le patio de ce château, havre de paix, d’harmonie architecturale et de lumière, des colonnes constituées d’alvéoles en suspension dans l’air, c’est paradoxal.

Les colonnes qui, symboliquement, depuis la nuit des Temps soutiennent le monde, vacillent, s’écroulent. On pense à l’effondrement des colonies d’abeilles comme signe avant-coureur de notre possible disparition.

Mais, dans ce déséquilibre, on peut aussi voir les prémices d’un changement : mort de notre civilisation, naissance d’un nouveau monde ... dans un joyeux chaos de formes aériennes, de couleurs et de lumière.

“Après nous, le déluge ?” - Technique mixte, alvéoles PEP, grillage
Héléna Krajewicz and Rob Rowlands work together. They like working with varied materials, chosen in function of the theme and exhibition space. Whilst their installations are often poetic, symbolic, suspended in space, they are nevertheless motivated by humanistic or ecological issues facing our times. In the courtyard of the Château – a quiet place of light and architectural harmony – pillars made of bee-hive cells suspended in the air may seem paradoxical.

Pillars, which since the far ages represent symbolically the backbone of the world, tremble and fall groundward – an evocation of the collapse of the bee population, maybe a precursor of our own disappearance.

But this disequilibrium can also be seen as the beginning of change : the end of a civilization, the birth of a new world... as a haphazard chaos of suspended columns of colour and light.

A PARTIR DU 6 JUIN A 18 HEURES AU CHATEAU-MUSEE GRIMALDI DE CAGNES-SUR-MER

Aucun commentaire:

Publier un commentaire